Accueil arrow Ecotourime au Pays Dogon
 
 
Menu principal
Accueil
Nous contacter
Rechercher
Editions l'anthropo
 
 
Tourisme solidaire
Ecotourime au Pays Dogon
Photos de Youga na
Projets de développement
Informations Voyage
Lettre de Youga Na
 
La Boutique
Presentation - Archive
Ethique et commerce solidaire
Articles de Presse
Archives
 
Photos et publications
Auberge rurale de Youga-Nah
L'équipe de Youga na
La Boutique
Seyni Camara
Ustensiles
Tissus
Sculptures
Bijoux
Meubles
Librairie
Au fil du temps
Produits de Youga Na
 
 
 
 
 
Ecotourime au Pays Dogon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

ECOTOURISME AU PAYS DOGON
au village traditionnel de Youga NA

Le défi du développement durable

   

DESCRIPTION DU  SITE

 

PHOTOS DU SITE

 

PROJETS DE DEVELOPPEMENT


    L'anthrOpo au pays dogon

Le paradoxe de la notoriété

Alors que le pays Dogon bénéficie d'une large popularité dans les pays occidentaux quant à la valeur de sa culture, cette région du Mali ne dispose en fait que de très peu d'équipements et de projets locaux de développement économiques. Cette situation est accentuée par le classement Unesco de cette région au patrimoine mondial , renforçant ainsi l'invisibilité des graves problèmes sanitaires, éducatifs, économiques et infrastructurels du pays Dogon.

Renverser ce paradoxe


Quel tourisme, pour quel développement ? C'est la question centrale qui motive ce projet de tourisme alternatif.
Le tourisme actuel bénéficie dans une très large mesure à des opérateurs extérieurs à la région, seuls quelques guides et certaines petites structures hôtelières grappillent les quelques retombées de ce tourisme organisé depuis les pays occidentaux. La plupart du temps, l'essentiel de ce qui sera consommé au niveau local sera extrêmement limité, voire quasi inexistant, au point de voir des groupes consommer leur propre approvisionnement au détriment des producteurs locaux !
Cet état de fait est un réel manque à gagner pour les villageois qui voient passer les caravanes de 4x4 sans comprendre pourquoi elles passent !

Sur le plan de l'
alphabétisation, nous avons constaté un déficit très important de personne sachant lire et parler un français de base. Cet élément est crucial pour inciter à développer ou à s'intégrer dans des projets économiques.

Les équipements en centres de
santé ou en pharmacies sont très rares, la couverture médicale de cette région est l'une des plus déficiente du Mali.

L'
agriculture reste vivrière d'autosubsistance (en dehors de la culture de l'oignon à Sangha) dans une région où les aléas climatiques sont désastreux ce qui provoque des exodes de plus en plus fréquents.
Pour toutes ces raisons, nous pensons qu'un autre type de développement peut être promu par des actions centrées sur la
valorisation de la culture locale et sur l'appropriation de la gestion de ces structures touristiques par les villageois.
Cet objectif doit être accompagné d'autres projets périphériques sur les secteurs précédemment cités (éducation, santé, formation à la gestion,…).
Il nous semble plus porteur de développer un
tourisme de séjour plutôt qu'un tourisme de passage.
Cet aspect est à relier à la possibilité d'ouverture de ces structures villageoises à des publics plus spécifiques comme les jeunes, les stages d'architectes, des étudiants en filière développement et autres. Ces contacts devraient à terme enclencher une synergie entre un développement au Sud et une dynamique sociale et solidaire au Nord.


Cette approche du développement nous semble la plus durable et la plus intégrée à la culture, à l'environnement et surtout correspondant aux souhaits des populations concernées.


 
 
 


site realise par http://reseau2000.net/